Ouverture du blog

11 avril 2008

Cela fait bientôt une année que j’ai quitté mon système d’exploitation privateur. En passant de Windows à Ubuntu, j’ai d’abord été frappé par la supériorité technique de la célèbre distribution GNU/Linux. Bien sûr, il est très apréciable de pouvoir bénéficier d’un système fiable, rapide et résolument robuste. Mais plus tard, j’ai compris que ça n’était pas l’essentiel. Le logiciel et les formats doivent être complètement ouverts !

Nous devons jouir sans entraves des libertés fondamentales décrites par la Free Software Fondation. Aujourd’hui, les enjeux financiers, éthiques ou philosophiques portés par le Logiciel sont gigantesques. Un monde fermé pourrait aboutir à des situations de monopole économique et de dépendance technologique. Il constituerait de plus un danger pour la protection des données privées. On pense bien sûr aux dérives perpétuelles d’une entreprise comme Microsoft. Mais ça n’est pas la seule.

Nous avons la chance de vivre des mutations spectaculaires : l’avènement du Web 2.0 en est un exemple. Concernant le Logiciel, cadre de la vie numérique, les choix qui seront pris vis-à-vis de lui dans les toutes prochaines années seront capitaux. Agissons pour la liberté du logiciel, faisons connaître les enjeux fondamentaux et la bataille ne sera pas perdue !